HQE et Signalétique

A modern architectural complex with multiple cube-like buildings and a street in the foreground, showcasing Modulex signage. People are walking, and nearby structures feature various other signs. The sky is clear.

La certification Haute Qualité Environnementale (HQE) est une norme française de construction écologique qui vise à minimiser l’impact environnemental des bâtiments neufs et existants, tout en améliorant la qualité et la performance écologiques d’un bâtiment. Partie intégrante du développement durable en France, la HQE prend en compte un large éventail de facteurs environnementaux, allant de l’efficacité énergétique à la gestion des déchets, en passant par la santé et le confort des occupants des bâtiments. La HQE est l’un des programmes de construction écologique les plus stricts et les plus complets, mettant particulièrement l’accent sur les aspects sociaux et sanitaires liés à la performance d’un bâtiment et à l’expérience de l’utilisateur.  

Structure et objectifs de la HQE   

La certification HQE s’articule autour de 14 objectifs regroupés en quatre thèmes principaux : Écoconstruction, Eco-gestion, Confort et Santé. Les objectifs encouragent les pratiques de construction qui favorisent une meilleure intégration environnementale, une amélioration de l’expérience des utilisateurs et de la santé du site, une gestion efficace de l’énergie, de l’eau et des déchets, une amélioration de la qualité de l’environnement intérieur et un choix judicieux des matériaux de construction. Chaque objectif attribue aux bâtiments des points contribuant à la note globale du bâtiment, qui détermine si le bâtiment sera certifié et à quel niveau (bon, très bon, excellent, exceptionnel).  

La certification HQE est basée sur des audits réalisés par des auditeurs indépendants, sur les données soumises par le client et son bureau d’études. Le processus de certification implique une évaluation et un audit rigoureux, garantissant que les bâtiments ne répondent pas seulement à des normes strictes, mais qu’ils contribuent également de manière positive à leur environnement. De plus, la démarche HQE prend en compte le contexte local et national des projets à certifier. 

La signalétique dans le contexte de la HQE   

La signalétique architecturale joue un rôle essentiel dans l’obtention et le maintien de la certification HQE. Dans ce contexte, la signalétique fait référence à la conception, à l’emplacement et aux matériaux de la signalétique à l’intérieur et autour du bâtiment. Pour s’aligner sur les normes HQE, la signalétique doit respecter les principes de l’éco-conception et les pratiques durables.   

  • Choix des matériaux : Les matériaux utilisés pour la signalétique sont cruciaux. Les matériaux écologiques tels que les plastiques recyclés, le bois provenant de sources durables et les peintures à faible teneur en COV (composés organiques volatils) contribuent à réduire l’impact sur l’environnement. Ces matériaux contribuent aux objectifs d’écoconstruction et de santé de la HQE en minimisant l’émission de substances nocives et en favorisant la conservation des ressources. L’utilisation de matériaux locaux qui soutiennent une économie circulaire est également récompensée positivement. 
  • Efficacité énergétique : Les enseignes qui nécessitent un éclairage doivent utiliser des solutions d’éclairage à faible consommation d’énergie comme la technologie LED. Cela s’inscrit dans le thème de l’éco-gestion, qui vise à réduire la consommation d’énergie globale du bâtiment. Donner la priorité à la lumière naturelle et utiliser des panneaux solaires pour alimenter les enseignes lumineuses dans la mesure du possible, contribuera positivement au score d’efficacité énergétique du bâtiment. 
  • Gestion des déchets : La mise en œuvre de solutions de signalétique durables et facilement recyclables à la fin de leur cycle de vie soutient les objectifs de gestion des déchets de la HQE. Il est essentiel que la signalétique soit conçue pour être démontée, afin de faciliter le recyclage et de réduire les déchets. Les produits de signalisation modulaires en sont un bon exemple : ils sont conçus pour être facilement mis à jour et reconfigurés, ce qui réduit la nécessité de mettre au rebut des systèmes entiers lorsque les besoins se signalétique évolue. De même, les matériaux fabriqués à partir de déchets qui contribuent à une économie circulaire soutiennent également cet objectif. 
  • Intégration et confort : Une signalétique efficace améliore la convivialité et l’accessibilité d’un bâtiment, contribuant ainsi aux objectifs de confort de la norme HQE. Une signalétique bien conçue améliore la navigation, assure la sécurité et améliore l’expérience globale de l’utilisateur sans compromettre la qualité esthétique et fonctionnelle. L’application des principes de conception universelle (par exemple, le braille), qui garantissent l’accessibilité et l’adaptabilité aux personnes ayant des besoins divers, améliore l’expérience de l’utilisateur pour tous ceux qui naviguent dans cet espace. D’autre part, l’utilisation de la signalétique comme outil de communication pour sensibiliser aux questions environnementales ou à la performance durable du bâtiment soutiendra également le score global d’un projet HQE. 

En intégrant ces principes, la signalétique architecturale ne se contente pas de respecter les normes HQE, elle renforce également l’engagement du bâtiment en faveur du développement durable. Une signalétique efficace sert donc à la fois de déclaration fonctionnelle et environnementale, s’alignant sur des objectifs plus larges de développement durable et de responsabilité écologique.   

La certification française HQE est un cadre complet qui met l’accent sur le développement durable dans le secteur du bâtiment. La signalétique architecturale, lorsqu’elle est conçue conformément aux principes de la HQE, ne se contente pas d’être un support pour la certification, elle valorise les qualités environnementales et conviviales du bâtiment. Pour en savoir plus sur la signalétique durable, consultez le site www.modulex.com